J’ai mangé mou pendant une semaine

Suite à une chirurgie mineure dans ma bouche, j’ai dû modifier mon alimentation afin d’éviter d’avoir des complications. J’ai donc mangé « mou » pendant une semaine. Voici mes impressions.


Petit disclaimer, cet article comporte mon expérience, mes impressions, ce que moi j’ai vécu. Il est très probable qu’une personne ayant eu cette intervention n’ait pas vécu la même chose après ou il se peut que des gens mangent mou pour une période prolongée et qu’ils adorent l’expérience.

Manger mou

Le 18 octobre dernier, j’ai eu une greffe de gencive. Rapidement, l’intervention consiste à prélever de la peau du palais et la greffer à l’endroit désiré. La procédure n’est vraiment pas douloureuse et dure une trentaine de minutes. Dans mon cas, ma dentiste a mis un pansement qui ressemble à une sorte de gomme (non collante) au palais et au site de la greffe. Ceux-ci peuvent tomber (c’est normal) et permettent de protéger le plus longtemps possible les deux sites affectés.

Comme d’une part j’ai le palais à vif et d’autre part des points de suture dans la bouche, on recommande de manger liquide et/ou mou pour les jours suivants l’opération, jusqu’au retrait des points 1 semaine plus tard. C’est donc pour cette raison que j’ai mangé mou, mais principalement liquide, pendant une semaine.

Des dents, ça sert à rien, anyway

Ben non c’est pas vrai ! Les dents servent à broyer et couper les aliments qu’on consomme en petits morceaux afin de faciliter le processus de digestion. Dans mon cas, c’est le mélangeur qui faisait cette étape de broyage et de découpage.

Est-ce que c’est très grave de ne pas utiliser ses dents? Pas vraiment. Le travail de mastication était effectué pour ma part par le mélangeur, alors il y avait peu de différences. Cependant, au niveau de l’estomac, la digestion se faisait beaucoup plus rapidement. Habituellement, l’estomac reçoit la nourriture mastiquée et continue à défaire la nourriture en plus petits morceaux. Mes dents ont beau être en santé, elles ne seront jamais aussi efficaces que mon super turbo mélangeur à 18 vitesses. Ainsi, les morceaux de nourriture étaient vraiment plus petits avec mon type d’alimentation et l’estomac avait moins à travailler afin de les réduire en plus petits bouts. Si la vidange gastrique (lorsque l’estomac se vide) se fait plus rapidement alors on a faim plus rapidement. C’est d’ailleurs généralement lorsque celui-ci est vide qu’on ressent la faim.

Est-ce que j’ai vraiment ressenti la faim plus rapidement? Dans mon cas pas vraiment, parce que je m’étais assurée de packter ma nourriture en nutriments, mais le fait de ne pas mastiquer — action qui est pour moi très associée à manger — me faisait psychologiquement penser que je n’avais pas mangé. Ainsi, bien que j’étais satisfaite au niveau de mon appétit, j’avais l’impression que je n’avais pas mangé vu que je n’avais pas mastiqué.

Enfin, comme n’importe quelle diète restrictive, on devient rapidement obsédée et lassée. Manger mou, malgré la multitude d’aliments variés qu’on peut consommer, deviens très plate à la longue. J’avais VRAIMENT hâte de pouvoir croquer un aliment, aussi tendre soit-il et j’y pensais de façon assez régulière. Je me considère particulièrement chanceuse de n’avoir eu à faire cette alimentation que de façon temporaire puisque je sais que c’est la réalité de plusieurs personnes souffrants de problèmes de déglutitions ou buccaux. Est-ce que je déciderais par moi-même de faire cette alimentation pour le «plaisir»? J-A-M-A-I-S. Je n’ai pas particulièrement eu de plaisir à manger, malgré que j’ai essayé de faire des recettes et des combinaisons d’aliments que j’aime, mais c’est extrêmement difficile sur le mental et redondant. J’ai beaucoup de respect pour ceux qui doivent s’alimenter de cette façon-là au quotidien.

Soupe, potage, soupe, potage, soupe…

Étant nutritionniste et consciente des risques de carence avec une alimentation liquide/molle (qui peut devenir très restrictive) j’ai essayé de me faire un plan de match.

Ainsi, sachant que la plupart des diètes liquides sont soit composées de purées de fruits/légumes (manque de protéines) ou d’aliments plus ou moins intéressants nutritionnellement parlant comme de la crème glacée ou du pouding (excès de matières grasses et sucre) j’ai décidé de contourner ces pièges et de bien me préparer. Si jamais vous avez une chirurgie qui s’en vient et que vous devez manger d’une telle façon, voici les aliments que je vous recommande :

  • Yogourt grec nature : pleins de protéines et on peut l’ajouter à plusieurs autres purées
  • Boisson de soya enrichie sans sucre : versatile, goût neutre, elle s’ajoute aux potages, boissons, purées
  • Potage de légumes enrichis de protéines (poudre de lait écrémé, tofu soyeux, yogourt grec nature, haricots blancs) on varie les légumes selon nos goûts.
  • Smoothies riches en protéines : pour ma part, je mettais 1/2 banane, 1 tasse de bleuets, 2 belles grosses poignées d’épinards et bébé kale, du tofu soyeux, graines de chanvre, graines de lin, beurre d’arachide en poudre et de la boisson de soya enrichie sans sucre. Les fruits peuvent être variés selon nos envies.
  • Purée de pomme sans sucre ajoutée (pour les petites dents sucrées)
  • Fromage frais style quark, ricotta : s’ajoute bien aux smoothies, potages et autres purées et donne une belle texture crémeuse

Vous est-il déjà arrivé de devoir manger liquide mou pour un certain moment? Que mangiez-vous?

Faites-moi savoir en commentaire.

Marjolaine Cadieux, Dt.P., M.Sc (c)


 

2 thoughts on “J’ai mangé mou pendant une semaine

  1. Bonjour, je viens de tomber sur cet article et pour à peu près les mêmes raisons, j’ai dû manger mou pendant un peu plus de deux semaines (extraction de dents de sagesse qui s’est TRÈS bien passée), mais j’étais incapable de manger, même les potages étaient trop épais pour moi. Alors j’ai mangé des bouillons (légumes, poulet, bœuf), des smoothies (j’en prenais 3 à 4 par jours) pour ne pas me tanner j’ai fait des recettes différentes à chaque fois, je me suis inspiré de Pinterest – des produits que l’on trouve dans les magasins, je me suis équipé en Boost et en suppléments que j’ajoutais à mes smoothies pour être sûr d’avoir tous mes nutriments, vitamines et protéines. ET les pudding Belsoy m’ont sauvé la vie (il s’agit plus d’un dessert), mais moi je les ai utilisés comme repas également, ils remplissaient les creux que je pouvais avoir. Ce n’est pas l’option la plus santé, mais ça m’a beaucoup beaucoup dépanné (et toutes les saveurs sont bonnes haha). Encore aujourd’hui je me demande comment j’ai fait pour tenir un peu plus de deux semaines en mangeant seulement des smoothies et des pudding… Aujourd’hui je ne suis même pas capable de ‘’toffer’’ plus d’une journée haha

    1. wow félicitation pour avoir manger mou pendant aussi longtemps. C’est tellement difficile sur le mental ! Heureusement vous n’avez plus cette restriction 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *