Blogue

Les suppositions sur les nutritionnistes

Étant une bonne consommatrice de vidéos Youtube, j’ai vu une  »trend » passer où les gens répondaient aux suppositions à leur propos. Comme les gens qui lisent mon contenu ne me connaissent pas personnellement, mais connaissent plutôt mon métier, j’ai trouvé pertinent de faire ce style d’article où je réponds aux suppositions concernant les nutritionnistes.

On juge ce que vous mangez

Honnêtement, et je parle pour toutes les nutritionnistes que je connais, on s’en balance de ce que vous mangez! Que ce soit dans des événements sociaux, au restaurant, à la maison, etc. je ne pourrais pas avoir moins d’intérêt que pour ce que vous mettez dans votre corps. Il n’est donc pas nécessaire d’essayer de nous impressionner ou de justifier pour quoi vous manger un certain aliment. Il ne faut pas avoir peur non plus de discuter avec nous de votre alimentation par crainte d’un jugement de notre part. Je parle pour mon cas, mais si mon ami(e) parle d’une tendance alimentaire qu’il/elle veut essayer, d’une diète qu’il/elle fait ou encore d’un aliment qu’il/elle veut exclure, j’en ai honnêtement rien à faire d’un point de vue nutritionnel (mais en tant qu’amie ça m’intéresse).

On aime faire des consultations gratuites

Celle-ci c’est mon petit ajout personnel, mais je me rends compte que plusieurs personnes assument que j’ai envie de faire des consultations gratuites à tout moment (surtout en congé). Répondre à des questions rapides de mes amis ça me fait toujours plaisir. Par contre, me faire demander un plan alimentaire, des conseils élaborés, de démystifier de long en large l’alimentation tout en donnant des conseils pour la nutrition sportive, ça ne me tente pas tant. Les nutritionnistes sont souvent des personnes passionnées qui aiment parler de leur métier et partager leurs connaissances. Par contre, si on a des questions plus poussées on peut prendre rendez-vous avec une professionnelle directement 😉

On doit être en forme

Doit-on vraiment avoir le  »physique de l’emploi » lorsque nous sommes nutritionnistes? J’ai un ami dans le passé qui, lorsqu’il avait su que j’avais été accepté en nutrition, m’avait dit : j’espère que t’es prête à travailler ton 6-pack. Heureusement, 4 ans plus tard, je n’ai toujours pas de 6-pack et mon travail se porte pourtant très bien. Aux entrevues d’embauche, on teste plutôt nos compétences que notre apparence! Comme le poids peut varier selon une multitude de facteurs (dont alimentaires), une nutritionniste en surpoids ou en sous poids n’est pas pour autant incompétente. Ce n’est donc pas nécessaire d’être en forme pour être nutritionniste.

On mange toujours bien

Beaucoup de gens pensent que les nutritionnistes mangent de façon impeccable étant donné les connaissances qu’elles ont. Par contre, tout comme la majorité des humains, les nutritionnistes apprécient le sucre, le gras et le sel. D’ailleurs, un de mes plats préférés est la poutine et je l’assume totalement. Oui nous sommes plus conscients de ce que nous mettons dans notre corps et faisons des choix, mais ceux-ci respectent quand même nos envies du moment!

On est très préoccupé par notre alimentation

Pour ma part, je peux dire que connaître les effets de la nourriture sur le corps, la santé, les maladies, etc. m’a préoccupé à un certain moment. J’ajoutais des éléments à mon alimentation parce qu’ils contenaient des gras polyinsaturés, des fibres, etc., et non parce que je les aimais. Avec le temps, j’ai compris que oui il faut être conscient de ce qu’on met dans son corps, mais également qu’il n’y a pas une façon parfaite de s’alimenter. Manger trop d’un élément considéré comme intéressant (ex. fibres) peut être néfaste (ex. ballonnements, gaz, etc.) tout comme c’est néfaste de ne pas en manger suffisamment. Il faut donc trouver un équilibre qui nous convient. Autrement, je crois que la plupart des nutritionnistes avons oui une conscience de ce que nous mangeons, mais ne sommes pas nécessairement préoccupés de façon problématique avec notre alimentation.

En consultation on aime priver les gens de ce qu’ils aiment

Beaucoup de gens ont peur de rencontrer une diététiste-nutritionniste (2 termes différents, même personne) parce qu’ils pensent que nous allons les priver de tout ce qu’ils aiment manger. J’ai d’ailleurs beaucoup de clients qui m’avouent avoir abusé la veille de la rencontre parce qu’ils se disaient que c’était la dernière fois qu’ils allaient pouvoir manger leur dessert. Heureusement, nous ne faisons pas ça. Nos lonnnnnngues études nous ont amenés à comprendre l’alimentation dans un contexte global. Nous comprenons donc l’effet de l’alimentation sur la santé et le poids, mais savons également que les émotions, le stress, l’environnement, la famille, etc. peuvent avoir un impact sur nos habitudes alimentaires. Ceci veut dire que nous avons une approche basée sur un changement d’habitude à long terme qui pourra être maintenu malgré notre environnement changeant. Pour ma part, lorsque je vois mes clients retirés de façon drastique des aliments de leurs habitudes je leur mentionne : ce que vous faites en ce moment (ex. ne pas manger de riz/chocolat/chips/crème glacée), est-ce que vous vous voyez le maintenir pour les 5-10-15-30 prochaines années? Si la réponse est non alors on doit le réintégrer. Mon travail est d’amener les gens à avoir une saine relation avec leur corps et la nourriture, pas à les priver!

On charge cher pour rien

Un commentaire que j’ai entendu fréquemment est que nous chargeons cher, mais pour rien. Ainsi, pourquoi chargeons-nous une centaine de dollars pour une consultation au privé? D’abord, j’ai une expertise que j’ai développée grâce à 3,5 ans de bac et 1 an de maîtrise et mes années de stage et de consultation. Cette expertise a donc une valeur lorsqu’on la compare aux autres pseudos-spécialistes qui offrent des services de  »nutrition ». De plus, la plupart des nutritionnistes qui travaillent dans le secteur privé (et pour lequel il faut payer) ont des loyers à payer, du marketing à faire, des employés à payer, etc. Enfin, pour la plupart d’entre nous, le service ne se termine pas après la rencontre. Nous envoyons au client des courriels de suivi, des outils, répondons à leurs questions, etc. Il est évident que ce service n’est pas à la portée de tous, c’est pourquoi d’autres nutritionnistes sont disponibles gratuitement en CLSC !

Marjolaine Cadieux, Dt.P, M.Sc

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *