Juste une dernière bouchée

La satiété est une sensation que nous expérimentons au quotidien. Contrairement à des émotions facilement identifiables comme la tristesse ou la colère, le sentiment de satiété n’est souvent pas ressenti de manière aussi vive. Voici donc le b.a.-ba de cet état parfois ignoré.

La satiété, un régulateur naturel

La satiété, ou sentiment de plénitude, est ressentie lorsque nous avons mangé suffisamment. Notre corps nous envoie donc des signaux physiques et psychologiques afin de nous informer qu’il a eu un apport convenable en nourriture et qu’il n’est plus nécessaire de continuer à le nourrir. Le contraire du sentiment de satiété est la faim, qui nous indique quant à elle que nous devons fournir à notre corps des aliments.

À l’ère techno, nous n’avons jamais été aussi déconnectés

La satiété est un état qui est présent chez chaque individu, il est donc important de savoir le reconnaître. Le problème auquel nous faisons face aujourd’hui est que la majorité des gens ne l’écoutent plus ou encore ne savent pas comment le reconnaître. Ne pas écouter ces signaux signifie donc que nous mangeons plus que ce dont notre corps a besoin, ce qui peut mener à une accumulation d’énergie qui se traduira possiblement par une augmentation de poids. Enfants, nous savons tous quand nous n’avons plus faim et que nous voulons arrêter de manger. Cependant, en vieillissant, plusieurs événements mènent à une déconnexion face à cette sensation : l’obligation de finir son repas, le stress, un rythme de vie effréné, ainsi que les troubles alimentaires, les diètes à répétition… Il est cependant possible de retrouver ces signaux et de réapprendre à les écouter.

Pour réécouter notre corps

Le sentiment de satiété étant produit naturellement chez l’humain, nous devons seulement mieux l’écouter. Voici donc mes petits trucs pour réussir à le réentendre :

1. Se questionner La façon la plus simple d’évaluer notre niveau de satiété est de se questionner avant un repas. Avons-nous faim ? Mangeons-nous par fatigue, par ennui, par stress ? Prendre le temps de se questionner sur la raison de notre prise alimentaire nous permet d’évaluer les signaux de faim ou de satiété que le corps envoie.

2. Manger lentement et bien mastiquer Les indicateurs de satiété prennent du temps avant d’être envoyés au cerveau. Ce faisant, en mangeant lentement, nous donnons le temps à notre corps de nous envoyer ces signaux et d’arrêter de manger au bon moment.

3. Observer les indicateurs : la tableau ci-dessous permet de reconnaître certains signes que notre corps nous envoie. Lorsqu’on est très déconnecté de nos signaux, celle-ci peut nous permettre de voir comment le corps exprime la faim ou la satiété.

Satiété : Sensation de faim disparue, aliments ne sont plus autant appétissants, manger moins rapidement, sensation d’avoir le ventre plein, regain d’énergie, etc.

Faim : Salivation, sensation de vide/de creux au ventre, manque d’énergie, diminution de la concentration, gargouillements, penser à la nourriture, etc.

 

En terminant, la satiété est un outil que le corps utilise pour nous aider à maintenir un poids sain et à lui fournir juste ce qu’il lui faut. Se reconnecter avec ce sentiment peut prendre du temps, mais est certainement gagnant à long terme pour se sentir bien dans son corps.

Marjolaine Cadieux, Dt.P., M.Sc (c)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *