Blogue

Le nouveau Guide Alimentaire Canadien, un makeover réussi?

Le 22 janvier 2019 sortait officiellement le nouveau guide alimentaire canadien (GAC). Transformation réussi ou flop total?

La comparaison

L’ancien GAC 2007

Le nouveau GAC 2019

Alors, on joue aux différences? 😁

Sans blagues, plusieurs éléments du nouveau GAC sont TRÈS distincts de l’ancien. On remarque ainsi que le nouveau GAC ne comprends pas :

  • Les catégories d’âge
  • Les catégories d’aliments
  • Les portions

Le nouveau GAC comprends plutôt :

  • Un visuel clair (assiette équilibrée)
  • Des conseils simples
  • Des notions concernant ce qui entoure le repas (cuisine, contexte de consommation, etc.)
  • L’eau comme boisson à privilégier

Plus précisément

Le nouveau GAC est donc une combinaison entre le guide alimentaire brésilien (GAB) ici et l’assiette santé de Harvard (ici).

On y retrouve d’une part une assiette avec des proportions visuelles de certains aliments : on devrait donc consommer 1/2 de l’assiette sous forme de fruits et légumes, 1/4 de l’assiette sous forme de produits céréaliers à grains entiers et 1/4 de l’assiette sous forme d’aliments protéinés.

D’autre part, on retrouve sept grands conseils concernant notre alimentation :

  1. Prenez conscience de vos habitudes alimentaires
  2. Cuisinez plus souvent
  3. Savourez vos aliments
  4. Prenez vos repas en bonne compagnie
  5. Utilisez les étiquettes des aliments
  6. Limitez la consommation d’aliments élevés en sodium, en sucres ou en gras saturés
  7. Restez vigilant face au marketing alimentaire

L’avis de la nutritionniste

Je crois que, comme la plupart des nutritionnistes, je suis assez emballée avec le nouveau guide alimentaire canadien, surtout lorsqu’on le compare à l’ancien qui avait plusieurs travers. Cette nouvelle mouture du guide est fondée sur la science et sera mis à jour en fonction des nouvelles découvertes scientifiques qui seront fait. Pour ma part, je trouve que c’est un IMMENSE plus d’avoir un guide comme celui-ci où l’information peut être mise à jour facilement selon la science.

De plus, un peu comme le GAB, le GAC se concentre de plus en plus sur nos comportements alimentaires. (cuisine, repas en compagnie, etc.) Ce sont des recommandations simples, mais qui ont un impact important sur la qualité des aliments mis dans l’assiette et sur la santé des gens. Je suis donc très emballée de cette nouvelle addition au guide. De plus, sur le site internet du nouveau GAC (ici), les 7 grands conseils sont accompagnés d’une page de présentation indiquant l’importance de ceux-ci et donnent des trucs pour plus facilement les appliquer.

Le visuel simple de l’assiette aide également les gens à mieux comprendre à quoi devrait ressembler leur assiette ce qui est un plus. Tout comme les 7 grands conseils, lorsqu’on clique sur l’assiette (ici) plusieurs conseils sont proposés pour nous aider à inclure plus de fruits et légumes en plus de nous donner des idées de recettes et collations. Ces lectures complémentaires peuvent donc nous aider si le visuel seul n’est pas compris et sont très pertinentes. La morale du nouveau guide? Les fruits et légumes, les aliments frais et peu transformés ainsi que les grains entiers sont gages de santés. Assez facile à comprendre, am i right?

Est-ce que le guide est parfait? Non malheureusement. J’ai quand même quelques petits trucs que j’aurais aimé voir ou que j’aurais aimé qu’ils soient abordés de façon plus importante, mais chose générale, quel vent de fraicheur! Ces petits oublis ou omissions sont :

  • L’activité physique : dans un aspect de santé il aurait pu être pertinent de faire une place au plaisir de bouger
  • Les aliments locaux : on parle bien sur des fruits et légumes, mais un point sur le fait de favoriser les produits locaux aurait été encore plus intéressant

Vos commentaires

Même son de cloche au niveau de la population puisque je vous ai demander sur mon instagram (ici) votre avis et la plupart avaient des commentaires très positifs à son égard.

Chose générale, êtes-vous satisfait du nouveau GAC? Quelle(s) modification(s) y apporteriez-vous?

Marjolaine Cadieux, Dt.P., M.Sc (c)

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *